Jairo Boisier

Portrait

Jairo Boisier est né en 1975 au Chili. Diplômé de sociologie, Jairo Boisier est enseignant à l’université. Parallèlement, il réalise des courts métrages dont Vestido (2008), qui sera programmé dans plus de trente festivals internationaux. Le Retour de Fabiola (La Jubilada), son premier long métrage, a remporté le prix « Film en Cours » au festival Entrevues de Belfort. (2014).       

Cabezón et Rixe de chats sont deux courts-métrages documentaires sur l’art réalisés à trois années d’intervalles mais qui semblent se répondre.

Dans chacun de ces films, un animal est l’élément déclencheur d’un geste artistique. Dans l’un, le chat est douloureusement absent, seulement figuré par la peinture et le Street art (Rixes de chats) et dans l’autre c’est la présence d’un chien corpulent qui est au centre du récit et devient source de burlesque (Cabezon).

Dans Rixe de chats, deux pratiques artistiques sont réunies par un même événement traumatique : la perte d’un chat de famille après une bagarre. Le peintre Javier Molina ne sait pas pourquoi son chat a disparu, mais continue à faire des tableaux. Quant à son fils, c’est par le street art qu’il revient sur cet évènement, aux antipodes du travail de son père.

Cabezón quant-à-lui met en scène le peintre chilien Javier Marticorena qui doit faire le portrait de « Grosse Tête », un énorme chien Mastiff. La relation peintre-chien est au centre de la dramaturgie et du dispositif filmique. La caméra est à hauteur du chien, s’attardant sur lui au point lui donner une organicité (souffle, présence, lourdeur). Peu de dialogues dans ce film épuré où le burlesque surgit au détour d’un plan où cohabite un chien amorphe et un peintre exigeant.

 

« ANIMAL, ART ET CINÉMA » – Vendredi 25 janvier 2019

Films de la soirée

Rixes de chat, 2017 – 23 minutes

Cabezon, 2014 – 25 minutes

En présence du réalisateur Jairo Boisier

 

 

 

Partager cette page

Autres invités

Les invités 2019