Guy Seligmann – rencontre du samedi 27 janvier à 20h45

Portrait

Le film d’art est devenu un genre parce ce que certaines personnes ont su creuser une brèche. Dans les années 1960, en France, quelques réalisateurs s’emparent de leurs caméras et décident d’aller filmer les artistes dont les personnalités restent encore mystérieuses.

Pierre-André Boutang fait partie des pionniers. Il appartient à cette génération nourrie par un cinéma qui est alors en pleine révolution et se construit comme un contre-pouvoir.

Pierre-André Boutang veut faire profiter de cette liberté au plus grand monde. Il décide d’utiliser donc un moyen de diffusion plus large : la télévision.

Il entreprend la réalisation et la production de documentaires « de qualité cinématographique » pour le petit écran. Sans contraintes de formats, de durée, de sujet…et diffusés aux heures de grande écoute, inimaginable aujourd’hui !

C’est à cette époque qu’il va croiser le chemin de Guy Seligmann. Ensemble, ils vont réaliser et produire des films qui seront essentiels pour l’époque et restent des documents-somme encore aujourd’hui.

Ils inventent également une multitude de programmes qui portent la culture sur le devant de la scène toujours dans des formats novateurs et au service du sujet et du spectateur. L’Abécedaire de Gilles Deleuze, Sartre par lui-même, entretiens de Maria Callas, … sont des rendez-vous uniques en leur genre.

Pierre-André Boutang est décédé en 2008. Son ami et collaborateur Guy Seligmann est toujours actif dans la diffusion de la culture pour le plus grand nombre.

Nous vous proposons de découvrir l’œuvre de Pierre-André Boutang à travers une carte blanche à Guy Seligmann.

Les films de la soirée

Toni Grand  Durée : 28 min • Documentaire • 1984

Le sculpteur Toni Grand travaille le bois. Il s’y plie mais aussi le corrige. Qui contraint qui ? Pierre-André Boutang propose un panorama extrêmement riche et documenté de l’oeuvre au baroque retenu de cet ancien membre de Supports-Surfaces.

 

Prague 1968  Durée : 19 min • Documentaire • 1968

Ce documentaire revient sur les événements du Printemps de Prague. Il met en parallèle les espoirs de la population tchèque au moment de l’arrivée d’Alexandre Dubcek au pouvoir.

 

André Dhotel  Durée : 1h • Documentaire • 1990

Portrait de l’écrivain André Dhotel qui dans son appartement évoque son travail d’écriture, quotidien, le matin. Il ne se considère pas comme un écrivain, ce n’est pas un métier. Il dicte un texte à sa femme, qui a tapé 40 romans sur une vieille machine.

Partager cette page

Autres invités

Les invités 2018