Benjamin Serero – rencontre du vendredi 26 janvier à 20h45

Portrait

Formé à la FEMIS, Benjamin Serero a d’abord travaillé en tant qu’assistant sur des longs métrages notamment avec Mariana Otero et Nicolas Philibert. En 2003, il est lauréat de la bourse « Brouillon d’un rêve » pour son premier film La Retraite. En 2007, En France, court-métrage documentaire est sélectionné au Cinéma du Réel.

Par la suite, un travail comme un défi va se présenter à lui : quels regards peut porter un cinéaste sur des photographes et sur la photographie ?

Ici, deux films vont se répondre et, de cadre en cadre, deux questionnements vont naturellement s’affirmer.

Dans Face à Face, Benjamin Serero laisse le photographe Philippe Bazin commenter son propre travail. À l’écran nous voyons les photographies de l’artiste et en voix-off son commentaire.

À l’inverse, dans Le Regard du myope, le cinéaste a suivi l’artiste Christophe Bourguedieu dans un projet photographique en Finlande. Il le filme dans son travail, dans le choix de ses sujets et de ses cadres.

À travers ces deux films documentaires, Benjamin Serero propose plusieurs manières de filmer les photographes et de montrer leur travail.

Il interroge ainsi la question de son point de vue sur un artiste qui a déjà adopté son propre point de vue.

Comment cadrer un photographe qui est lui-même en train de cadrer son sujet ?

Le cinéma et la photographie sont deux arts visuels très proches, mais ne sont-ils pas trop proches pour pouvoir dialoguer l’un avec l’autre ?

Inversement, comment le photographe dresserait-il le portrait d’un cinéaste ?

Nous discuterons entre les films de ces passionnantes et tentaculaires problématiques avec Benjamin Serero.

Les films de la soirée

Face à face

Durée : 15 min • Documentaire • 2014

À l’hôpital, dans un collège ou une maternité, Philippe Bazin a photographié pendant quinze ans des visages. Dans une forme simple et radicale, il nous montre ceux qu’on ne regarde pas et interroge l’humanité dans toutes ses marges.

 

Le Regard du myope

Durée : 48 min • Documentaire • 2009

Dix ans après la sortie de son livre Tavastia, le photographe français Christophe Bourguedieu revient à Helsinki. La nuit, Il parcourt les routes, cherche des paysages, des visages. De rencontre en rencontre, il nous entraîne dans sa démarche. Ses déambulations révèlent ses hésitations et font surgir la complexité du geste créateur.

Partager cette page

Autres invités

Les invités 2018