Paysages enchantés : Joëlle Château, François Pons

Ces images naissent du geste réciproque de l’artiste et du photographe, d’une combinatoire librement élaborée de pratiques, d’imaginaires, de fantasmes, de moyens.
Les têtes d’abord. Lisses, monochromes, minérales presque. Créés par Joëlle Château, elles sont à la fois familières (on reconnaît un cheval, un bélier, un chien, un cochon…) et étranges.
Dans son entreprise de représentation du corps qui, depuis longtemps, est centrale dans son travail, le masque est, pour elle, à la fois vecteur, questionnement, mystère.
Les photographies de François Pons donnent à voir cet étrange et surprenant passage. Elles révèlent cette dimension mythologique, ou plutôt son vague souvenir, comme une réminiscence de mythologie, comme ces dieux qui prenaient forme animale pour venir visiter les humains et, parfois, s’unir à eux.

Partager cette page

Autres expositions

Les expositions 2017